PODOLOGIE

Le podologue intervient dans l’équilibre postural, par le biais d’orthéses plantaires visant à améliorer les troubles de l’équilibre, les troubles statiques, dynamiques, posturaux et biomécaniques du patient.

Par prise de contact au sol, le pied transmet au corps tout entier l’énergie ascendante que ce soit au niveau ostéo-articulaire, ligamento-musculaire et cutané…

Les Orthéses plantaires répartissent de façon la plus physiologique possible la pression exercée au sol, ainsi que le déroulement du pas.

Elles agissent sur les capteurs sensoriels, articulaires, myo-tendineux améliorant ainsi les troubles posturaux ( que sont la supination, pronation, défaut d’appui ou de répartition des têtes métatarsiennes … )

Dés lors, grâce au système nerveux central, les muscles extrinsèques et intrinséques du pied assurent une base stable au reste du corps améliorant la posture et le mouvement.

Elles agissent sur les douleurs :

  • Articulaires ( du pied, du genou, de la hanche, du rachis … )
  • ligamentaires ( entorses… )
  • musculaires ( contractures, élongations, déchirures musculaires … )
  • tendineuses ( tendinites )
  • nerveuses ( névrome de Morton )

Exemples d’algies pouvant être améliorées : lombalgies, sciatalgies, dorsalgies, cervicalgies …

Examen clinique en dynamique

1 - Sur le tapis de course

1 : sur le tapis de course : … 

– Calcul d’angle de l’arrière-pied avec jambe pour voir si l’attaque du pas est physiologique ou s’il y a un défaut de supination ou de pronation.

– Axe genou-rotule-tibia ( détection eventuelle genu valgum, genu varum …)

– Affaissement astragalo-scaphoidien

– Position de l’avant-pied

2 - Contrôle mobilité articulaire

3 - Examen du patient debout, face

A partir de 6 ans

Car avant la myélinisation de l’enfant n’étant pas encore terminée, l’apparence de pieds plats est quasi physiologique sauf dans certains cas.

A la pratique du sport peuvent apparaître des maladies de croissance .

Maladie de Sever ( au niveau du talon) ou d’Osgood Schlatter ( au niveau du genou) les orthéses plantaires sont dans ce cas-la efficaces.

CONSEIL : marcher dans le sable pour stimuler les capteurs sensoriels posturaux. 

A partir de 60 ans

Avec l’âge, le podologue propose aussi des orthéses de confort visant à soulager la diminution du capiton plantaire (entrainant métatarsalgies, durillons…) Ainsi que des troubles de l’équilibre, et limitant les risques de chute.

Sport

Les semelles de sport sont utilisées pour prévenir les blessures, améliorer leur guérison si trouble postural.

En cas de tendinite d’achille, aponévrosite plantaire, périostite, jambier postérieur, pubalgie… troubles musculaires : au niveau du mollet, soléaire, ischio-jambier et ligamentaire, différentes entorses .

CONSEIL DE CHAUSSURES

Porter des chaussures adaptées aux activités et en cas de port de talons, ne pas excéder 4 cm afin de ne pas créer de tension anormale au niveau des articulations du dos du pied et de ne pas surcharger l’avant-pied.

Dans le cas de chaussures à talons de plus de 4 cm, le centre de gravité est projeté avant, fragilisant ainsi plusieurs zones, avant-pieds, lombaires, dorsales, cervicales … d’ou risques d’inflammation osseuse, Hallux valgus …

Pour le port de chaussures de sport, prévoir une pointure au dessus car le pied gonfle lors de l’activité sportive..